Rencontre au sommet entre Pierre Moreau et les élus gaspésiens

Rencontre au sommet entre Pierre Moreau et les élus gaspésiens

Une trentaine de maires et d'élus sont sur place à Gaspé pour discuter avec le ministre responsable de la région, Pierre Moreau.

Crédit photo : Photo Le Pharillon – Jean-Philippe Thibault

Cet avant-midi, à peine cinq jours après les élections municipales, le ministre Pierre Moreau – responsable de la Gaspésie et des Ressources naturelles – était à Gaspé pour s’entretenir notamment à propos de l’encadrement de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures.

Plusieurs ont fait le chemin jusqu’au bout de la pointe alors qu’une trentaine de maires d’un peu partout sur le territoire sont présentement sur place, sans compter la cheffe Manon Jeannotte et les députés provincial et fédéral Gaétan Lelièvre et Diane Lebouthillier.

Les élus ont travaillé en huis clos une partie de la journée, mais d’emblée dans son allocution de départ, Pierre Moreau a semblé sensible à l’enjeu de la protection de l’eau et s’est voulu rassurant. Dans le document de travail remis aux participants, le gouvernement du Québec indiquait d’ailleurs vouloir travailler selon trois piliers interreliés que sont l’acceptabilité sociale, le principe de précaution ainsi que la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement. La consultation autochtone et la reddition de compte font notamment partie de ces piliers. « Notre ressource naturelle la plus précieuse, c’est l’eau, a tenu à souligner d’emblée le ministre Moreau. J’ai apporté cette précision parce que c’est dans cet esprit que j’aborde le dialogue sur les hydrocarbures. »

Difficile de soutenir la fracturation

Ce dernier a également ajouté que son gouvernement n’autorisait maintenant plus les forages dans les cours d’eau et qu’il entendait conférer aux municipalités locales et régionales les pouvoirs nécessaires pour leur permettre d’agir en ce sens.

« Plusieurs personnes vont croire le contraire et tiennent un discours alarmiste. Il faut cesser de faire peur au monde. Je priorise une approche équilibrée et respectueuse des opinions des uns et des autres, même parfois celles qui sont extrêmes. Nous souscrivons tous au fait que les critères d’acceptabilité sociale et de respect de l’environnement sont incontournables aux activités d’hydrocarbures. Ces critères sont élevés au premier rang [et] nous sommes tous en mesure de comprendre qu’il est désormais difficile de soutenir que la fracturation hydraulique respecte ces critères. »

Ceci dit, le ministre Moreau a rappelé que les hydrocarbures font partie de nos vies et que leur exploitation pouvait enrichir collectivement le Québec. « Le fait que nous disposons d’une ressource énergétique utilisable, est-ce que cela devrait être considéré comme une mauvaise nouvelle? » La question est posée. Une conférence de presse suivra en début d’après-midi pour répondre aux questions des journalistes. Dossier à suivre.

  • Richard Chartier

    Menteur ils mentent comme ils respirent en 2014 ce dossier devait être réglé et M Couillard disait pas gaz de schiste au Québec recommandation du B APE ils octroient des permis pendant ce temps quelle hypocrisie, comme le reste de ce gouvernement depuis le temps des temps l’aire Charest et l’aire Couilliard

    • M Lévesque

      Bonjour M.Chartier
      Comme je vois vous êtes toujours aussi faché! Après les basse terres, la gaspésie. Je suis gaspésien et les hydrocarbures seront un vecteur de développement important pour nous. Les gaspésiens veulent un développement ordonné. Dans le Bas Saint-Laurent et en Gaspésie le développement du pétrole et du gaz c’est OUI!

      • Richard Chartier

        Voici un texte d’une vraie Gaspésienne qui depuis sept dernières années observe vos manigances avec le P L Q, elle c’est seule intérêts sont de protéger l’eau potable déjà contaminée par l’industrie. Il y a aucun lien fondés pour forer la Gaspésie à l’exception de votre emploi. Voilà le texte

        À Gaspé Mme Lise Chartrand présidente du mouvement citoyen Es (Ensembles pour l’avenir du grand Gaspé que je représente fièrement ce matin. http://telegaspe.ca/2017/09/21/petrole-des-regles-qui-font-reagir-2
        Je vous invite alors à visionner son entrevue du 21 septembre 2017 à télé Gaspé. Et communiquer avec elle sur sa page face book.
        Je vous résume rapidement les inquiétudes de Mme Lise Chartrand.
        Selon Mme Chartrand le gouvernement depuis les 5 dernières années fait fi de toutes les recommandations des experts qui ont présentés des argumentaires et des études vraiment bien solides.
        Selon Mme Chartrand c’est aussi un affront pour les citoyens Es de bonne foi. On apporter la preuve qu’il y avait des risques pour l’eau potable pour les citoyens Es et la qualité de l’air.
        Le gouvernement donne un chèque en blanc aux industries gazières et pétrolières.
        Mais ici ce qu’il faut retenir et c’est très important c’est la tête de puit par rapport aux distances séparatrices qui passe de 500 mètres à 150 mètres résidence isolée et 175 mètres dans le résidentielle.
        Exemple le forage haldeman1, avec des permis de forage de plus en plus près, mais sous le sol nous ne savons pas la direction que prend de le forage, et imaginer un forage dans un quartier résidentiel et nous savons maintenant qu’avec la loi 106 nous avons rien à dire et le gazières et pétrolières eux, ne sont plus tenues de nous fournir des informations
        Nous ne sommes plus maîtres chez nous.
        Alors les gazières et pétrolières ont besoin d’une règlementation qui leurs permettraient de faire ce qu’ils veulent faire comme forage comme opération pétrolière et le gouvernement suit aveuglément, il leurs offre ça sur un tapis rouge, Pétrolia a dit cette automne qu’elle envisageait la fracturation à Haldeman 1.
        Et là le ministre Arcan qui vient dire, qu’il avait rien contre ça lui! Si on forait dans sa cour arrière.
        Alors la règlementation sortie le 21 septembre 2017 en matinée, est la démonstration que le tout s’enchaine, pour nous à Gaspé, et il nous semble que l’on a plus rien à dire maintenant c’est ça le message que nous percevons.
        Et la population maintenant est contre le forage Alderman 1, parce que nous savons qu’il y a du méthane à plus de 73% de risque dans certains cas de la limite d’explosivité et ce, il y a un an déjà. Alors on en est ou maintenant, pourquoi on ne protège pas les gens.
        C’est maintenant qu’il faut stopper alderman 1 et adopter des mesures pour faire ventiler les sous- sols et les vides sanitaires en cas d’explosion.
        Et ce 130 comités au Québec qui ne fait que grandir vous surveille M Levesque vigilance du Québec redeviendrons maître chez eux en 2018 une promesse

        • Richard Chartier

          De : Richard Chartier [mailto:rchartier@cooptel.qc.ca]
          Envoyé : 14 novembre 2017 13:47
          À : ‘Disqus’
          Objet : RE: Comment on Rencontre au sommet entre Pierre Moreau et les élus gaspésiens

          Mes amis es voici ma réponse à M Levesque de l’industrie des gaz de schiste qui se dit Gaspésien et revient dans le décor après que le P L Q avec la loi 106 loi imposée au Québécois Es et répond à mon message au ministre Pierre Moreau.

          M Levesque les Québécois Es serrons en mesure de vous répondre dans la prochaine élection en 2018. Et vous comprendrez jamais l’importance de la protection de mère terre, et de l’eau potable. Que direz-vous à vos enfants quand vous serez pointé du doigt pour avoir contaminer la Gaspésie. L’eau ce vend 2 fois plus chers que le pétrole et le gaz, il en a à profusion en agriculture , mais vous ne semblez pas assez intelligent pour investir au bon endroit, comme économiste vous ne m’impressionner pas du tout. La Californie a augmenté son rendement économique de 32% avec le virage au vert. En 1978 la bio méthanisation existait chez Agro pur qui chauffe ses bâtiments, et fournit à son usine l’électricité complète et ce parce que deux passionnés de la bio y travaille. Des gens brillant qui se soucies de l’environnement, vous êtes le Mario Levesque qui boit de l’eau de fracturation et qui se dit Gaspésien, moi si j’étais vous je ne le mentionnerais pas trop fort, j’aurais honte. Mais l’univers infini prendra soin de vous donner une leçon de respect pour la mère terre. Vous avez pas aucune conscience morale, moi je ne suis pas Gaspésien mais nos comités du R V H Q vont jusqu’ à l’Île d’Anticosti. Mais je ne vais pas perdre trop de temps avec vous M Levesque, moi j’ai des amis Levesque de Matane et ils ne sont pas fière de vous, et je connais la Gaspésie pour y avoir passé plusieurs été sur le bord de la mers et la dernière année à grand Métis déjà des odeurs de pétrole se ressentaient le matin et pour avoir fait le tour plusieurs fois, j’ai de bons amis Es et famille de Gaspé à Matane, Chandler, Bonaventure, Mont Jolie, Ste Anne des Monts, Cloridome, Ristigouche la Rédemption Grand Métis, Bie des Sables, en avez-vous autant des amis Es en Gaspésie. Je ne suis pas fâcher mais indigné de voir le gouvernement piétiner la terre et la démocratie des Québécois Es après avoir donné temps et énergie dans l’étude sur cette industrie. Investis de nos poches pas des vôtres. Vous êtes des apprentis sorciers qui jouez avec nos dollars mal investis, vous entraînez le Québec dans une crise d’eau potable et de contamination qui sera irréversible, vous pensez mieux connaître le forage que qui conte , vous seriez surpris de mes connaissances , à l’âge de 10 ans je forais un puit d’eau potable avec mon père il y a de cela 60 ans, et ma première maison à 21 ans l’eau problématique pendant 16 années un système de filtration, j’ai dû m’installer et en 1989 je déménage la campagne et mon eau est cristalline, dans le rock 8 pieds de tuyaux et 200 pieds dans le sol, alors pour moi c’est de l’or mon eau potable, plus de filtre plus de charbon à changer chaque six mois sans compter un essaie de creuser nouveau puit qui se termine par le même résultat car le sol est non propice une couche de stuff gris est le problème alors même eau problématique. L’eau pour moi c’est la vie, l’eau c’est la santé, sans eau tu meurs mais sans gaz tu meurs pas. Et je comprends que sans nos sous vous êtes au chômage M Levesque, j’ai voyagé partout dans le monde et dans plus de 32 États Américains et j’ai vu les dommages collatéraux laissés par les gaz de schiste dans plusieurs États Américains et des recours collectifs en dommages et intérêts ont été accordés en Pennsylvanie et dans l’État de New York, et d’autres sont pendent devant les tribunaux. M Levesque à New York, dans le Vermont la Californie, le Michigan Arkansas et la liste est longue ont bannies la fracturation hydraulique et ce en cour suprême et pour essayer de tromper les gens, vôtre nouveau terme ( stimulation de la roche ) faut pas nous prendre pour des cons M Levesque. Et des histoires d’horreurs de familles démolies ruinées et que des compagnies ont achetées le silence sous contrat avec confidentialité, et ça sous peine de poursuite, et mise à part les autres pays, où ils ont payés le gouvernement et celui-ci pour déloger un village qui résistait les ont tous tués. J’ai aussi regarder un film qui m’convaincu du non sensé de l’industrie de forage, qui se nomme Furieux Forages, dans l’ouest qui dure 6 h d’écoute, je l’aie révision né deux fois pour m’assure d’avoir bien analysé le pour et le contre, et sur trois plates formes une seule à donner du gaz à plus de 3 kilomètres de profondeur, mais pont de glace et difficultés pas possibles inimaginables et tempêtes de neiges et un mort dans les opérations et les des décisions prise par des gars dans les offices à Calgary pas sur le terrain et ce pour se terminer avec des coûts de plus de 300 millions et le cap est dessus le puit qui sensé d’avoir du pétrole et les deux autres rien trouvés, alors abandonnés et un seul ou jamais le pétrole ne servira parce que il nécessiterait un pipeline de transport à coût beaucoup trop élevés, non rentable, et ne servira pas à quoi que ce soit, et ce sur le bras des Canadiens des millions pour faire vivre les apprentis sorciers comme vous. Pourquoi le pétrole ? Quand l’eau est la ressource vital et se vend le double du gaz et dans quelques années encore plus précieuse, il y aura de la guerre pour l’eau potable .Jamais vous me convaincrez que vous pensez aux bienêtre des citoyens Es de la Gaspésie quand vous essayez de vendre vôtre salade contaminée.
          Et pour terminer un Gaspésien qui ne sait pas que les risques d’explosions augmente dans les maisons à Gaspé parce que la concentration de méthane fut testée voilà un an déjà à plus de 73% du danger d’explosivité. Sans compter le radon et l’eau contaminée, et la volonté de fracturation. Et la vie se chargera de vous donner une leçon de vie M Levesque, que mère nature est plus forte que vos théories qui sont basées sur un seul but, celui de convaincre le gouvernement et ce, pour vos intérêts, et que les Québécois Es financent à coups millions et bientôt milliard. Un Gaspésien qui va tuer le touriste à Gaspé sur une belle plage en région. Un gaspillage vous voulez dire. Alors encore fâcher? Non pas fâcher, mais tellement indigné par votre insistance quand les études sont contre l’idée de risques de détruire la beauté de cette Gaspésie dont vous semblez faire à croire que vous êtes fière et aussi ça M Levesque est une insulte aux 130 comités du R V H Q bénévoles depuis plus de sept ans dans le but de protéger l’eau potable, indignation ça oui. Je termine par une réflexion d’un grand homme, un visionnaire Albert Einstein. Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

          Estimer correctement son degré d’ignorance est une étape saine et nécessaire : Albert Einstein

          Bonne lecture

          Richard Chartier JFR
          Comité de vigilance de Ste Christine
          Membre du R V H Q
          Ps ceci est mon texte et mon opinion

      • Norman Pinard

        Nous ne parlons pas d un meme niveau d interet; vous avez un interet personnel semble t il , normale que votre jugement en soit affecté. Mais l expression developpement » ordonné  » m a bien fait rigoler. Elle demontre votre faible niveau de connaissance. Avez vous vu les terre devasté par l exploitation fossile ? Avez vous lu sur l etat du climat? Ignorant , mais pas mechant . Meme moi j ai un frere climato septique …

        • M Lévesque

          M.Pinard Je travail dans cet industrie depuis plusieurs dizaine d’années et oui j’ai vue toute sorte de développement et je suis d’accord que l’exploitation au Vénézuela ou dans les pays nord Africain ,ou nous achetons présentement notre pétrole,ne sont vraiment pas éco-responsable. C’est pour cet raison que nous devons produire nous même les hydrocarbures que nous consommons. Un des principe du développement durable est la production local pour la consommation local et je ne dit pas ici que le pétrole est renouvelable. Tout comme pour le secteur minier ce principe doit s’appliquer à l’énergie au Quebec . Je ne suis pas climato septique mais je suis réaliste et la meilleur façon d’avoir un influence sur le court terme sur les émissions est de produire localement avec des règle environnemental très stricte.

          • Norman Pinard

            Merci de confirmer que vos points de vus sont biaisés pas l intérêt personnel, vous y travaillez! Par ailleurs , vous nous servez le sophisme de l industrie, mis au points par de grands communicateurs professionnels; mail la bas , bien ici ! Rapport . Régles stricte ! Ça existe? relisez le projet de loi 106. Consommer fossile oblige a produire fossile ! ah oui ? Produisez vous vos bottine a Gaspé ? Consommer des produits locaux ! Vos oranges sont locales ? La réalité = il n y a pas moyens de ne pas poluer . Qui veux produire produit qui veux consommer consomme . L Algérie produit depuis des décenies . Notre pleine, notre Québec est vierge, ne le prstituons pas

  • Richard Chartier

    M Moreau ministre des ressources naturelles. Votre chef M Couillard avait sortie en conférence presse. Radio Canada et déclaré :
    Pas d’exploitation du gaz de schiste au Québec, affirme Philippe Couillard
    Publié le mardi 16 décembre 2014 à 11 h 21 Mis à jour le 16 décembre 2014 à 21 h 40
    ..
    http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/698544/couillard-gaz-schiste-bape

    Votre chef M Couillard avait sortie en conférence presse. Radio Canada et avait déclaré : Pas d’exploitation ; Mais il me semble que chez vous les libéraux ce que vous dites et ce que vous faites est le contraire. Et la vérité ne semble pas faire partie de votre ADN. Les évasions fiscales. La caisse de dépôt qui investit notre bas de laine dans les hydrocarbures, le financement du parti, Alors M Moreau vous avez des enfants et petits-enfants comment pouvez-vous mettre leur santé et leurs eau potable en danger, car depuis 2010 que vous les libéraux , vous vous laissez charmer par des industriels qui demeurent ailleurs qu’au Québec, il en ont rien à cirer si ils contaminent le Québec et si des recours collectifs comme ailleurs au États-Unis avaient lieu, ils ferait faillite et disparaîtraient de la circulation. Comme pour Mégantic les victimes souffrent encore et les avocats sans ont mis plein les poches, sans compter l’eau du lac contaminer après quatre années, le poisson plus mangeable.. Si vous voulez vous instruire sur le dossier des gaz, M Moreau allons dîner, car après huit ans de recherche de solutions de remplacements pour avoir du gaz naturel écrit dans des mémoires, des films, des vidéos, des études scientifiques par des experts indépendants de l’industrie, les mêmes pour qui vous faites les sourds d’oreilles le P L Q depuis 2010, les bénévoles à la retraite et plus de 70,000 signatures de porte à porte déposées au parlement. Et au B AP E.

    Nous sommes allés en Pennsylvanie pour aller constater les dégâts. Vous M Moreau êtes-vous allé? Mikael Binnion qui se dit un expert en la matière nous a rencontré en 2010 à Sherbrooke et ne différence pas un trou de puit conventionnel avec celui des gaz de schiste. Comment pouvez-vous pensez contourner l’opinion de gens bénévoles à la retraite qui ont pris le temps de se renseigner partout dans le monde sur cette industrie, avec des groupes de scientifiques qui sont venus au Québec pour partager et aussi féliciter notre regroupement pour sa volonté et sa détermination à protéger l’eau potable. Martine Ouellet une femme intelligente et qualifier, une dame qui possède une maîtrise en économie, et connais tous les dossiers du Québec, pour avoir travaillée chez Hydro ingénieure reconnue, elle est la seule parmi vous tous au parlement à être allée en Pennsylvanie. Elle a pleurée au près des Américaines dont l’industrie avait détruit leurs vie leurs santé et celle de leurs enfants, dépréciation leurs maisons de plus de 80 % , une maison sans eau potable et des cas parmi des milliers d’autre dans les États voisin. Regarder Gaz land et vous comprendrez ou vous faites semblent comme depuis les 7 dernières années. M Couillard revenant de paris il tout vert et deux mois après il a les deux mains dans le pétrole. Avec les libéraux nous avons l’impression d’être assis dans un manège qui tourne en rond.

    . Nous sommes plus de 130 groupes citoyens mobilisés contre le développement de la filière pétrolière et gazière sous toutes ses formes et pour la mise en place d’un véritable plan de sortie de l’ère des hydrocarbures. Et nos membres actif couvrent un territoire d’un bassin de plus de 3 million personnes qui nous entendent et nous regardent à essayer de faire entendre raison à un gouvernement qui nous agresse et qui viole nos retraites qui se devaient reposantes et paisibles à la campagne et un Charest qui a vendu le Québec pour des pinots les sous-sols.

    Pour terminer M Moreau vous avez pris un siège brûlent au cabinet et si vous pensez le refroidir sans le retrait des règlements et de rouler le tapis rouge aux industries polluantes et contaminants notre eau potable vous vous trompez. Des recours en justice pour violation de nos droits et libertés seront déposés en justice et ceci n’est pas une menace mais une promesse. Jamais nous n’accepterons de compromis dans ce dossier. Alors arrêtez le manège qui tourne pour essayer de nous étourdir car jamais les citoyens es du Québec vont baisser les bras sur la protection de la Gaspésie de leur eau potable et de toute notre patrie moine la grande vallée du St Laurent. M Moreau et M Couillard du gaz naturel il en a en surface et pas besoin de creuser le sous-sol vous parlez aux mauvaises personnes.

    Un citoyen engagé depuis les 7 dernières années. Et mon village à signer des formulaires en trois copie à 94 % non au gaz de schiste et des centaines de villages aux Québec.

    Richard Chartier JFR
    Coordonnateur du comité vigilance de Ste Christine

    Et membre du R V H Q depuis 2010

  • Norman Pinard

    Quel fin stratège!Capable de dire ceci et son contraire dans la même phrase.Plus pouvoir aux municipalités pour protéger de petites parcelles selon les critères établis par le gouvernement provincial .wow! La facturation n’est pas socialement acceptable, mais,ouppi, exploitant les pétroles et gaz. Alors qu’il sait pertinemment que l’un ne va pas sans l’autre. L art du sophisme à son meilleur

    • M Lévesque

      Monsieur Pinard pour votre information il y a des ressources conventionnel en hydrocarbures qui ne nécessite pas de fracturation hydraulique au Québec. Notre compagnie Ressources et énergie Squatex a une découverte majeur dans le secteur de Sainte-Jeanne d’arc la rédemption. Notre porosité va jusqu’a 20% donc nous n’aurons pas besoin de fracturation. Quand le ministre dit de cesser de faire peur au monde il s’adresse à des gens comme vous! SVP arrêter la démagogie.

      • Norman Pinard

        pas de fracturation ? une petite  » stimulation » chimique peut etre ? Ou une complétion par pressurisation hydrolique ?
        Inventons des mots gentil pour le saccage irrémediable de la planet, mais ce sera toujours un crime, au mieux ignorance crasse et volontaire par interet . Cupide tue son maitre!…