Pour régulariser les interurbains dans la MRC

Pour régulariser les interurbains dans la MRC

Les appels de Grande-Vallée vers Rivière-au-Renard sont considérés comme des interurbains, mais pas ceux vers le centre-ville de Gaspé, situé environ 20 km plus loin.

Crédit photo : Photo depositphotos.com

(Un texte de Thierry Haroun) – La Côte-de-Gaspé demande à la compagnie Telus d’abolir les frais interurbains qui prévalent encore aujourd’hui sur son territoire.

Fait curieux, si vous appelez de Grande-Vallée vers Rivière-au-Renard, vous serez facturé pour un appel interurbain, alors que vous ne le serez pas si vous appelez au centre-ville de Gaspé, situé 20 kilomètres … plus loin. Pourtant, le quartier de Rivière-au-Renard fait officiellement partie intégrante de Gaspé depuis 1971, date à laquelle toutes les municipalités environnantes ont fusionné. À noter aussi qu’un appel entre Murdochville et Gaspé est considéré comme local.

Une situation illogique et inéquitable pour les citoyens concernés, estime le préfet de la MRC qui entame, avec l’appui unanime des maires de La Côte-de-Gaspé, une démarche pour y mettre fin. « Il y a des élus de la MRC qui ont  »levé le flag » sur cette question à la suite de questions qui ont été soulevées récemment par leurs citoyens du secteur de l’Estran, que ce soit Petite-Vallée, Grande-Vallée ou encore Cloridorme. C’est une situation qui n’est vraiment pas logique et il faudrait régler ce problème par souci d’équité pour les citoyens qui sont concernés », fait valoir Daniel Côté.

Il confirme au passage qu’une demande a été faite auprès de Telus, mais que celle-ci a renvoyé les élus auprès du CRTC (Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes), qui règlemente notamment les activités de téléphonie au Canada. « On va travailler le dossier avec Telus parce que c’est un joueur incontournable, mais on est conscient que c’est un travail de longue haleine car c’est difficile de faire bouger une grosse machine comme le CRTC », ajoute celui qui est également maire de Gaspé.

La réponse

Nous avons joint Telus pour connaître leur point de vue et la firme nous a répondu par courriel que toute demande de modification aux zones d’interurbain doit être faite par les municipalités auprès du CRTC. Gaspé devrait donc notamment faire une demande d’élargissement de la zone d’appel locale et une consultation publique s’ensuivrait. « La consultation est suivie de révisions financière qui peuvent générer des hausses mensuelles aux municipalités qui demandent des changements. Une fois la procédure complétée, Telus va respecter la décision de consultations publique et du CRTC et charger aux municipalités les frais prévus au processus », explique la compagnie de télécommunications.

Mais est-ce que Telus pourrait de son propre chef abolir les frais interurbains, tel que souhaité par la MRC, sans même devoir passer par le CRTC? « Non, ce ne serait possible », soutient la compagnie.