Profiter de la TDLG un demi-marathon à la fois

Profiter de la TDLG un demi-marathon à la fois

Des gens du Québec, du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario, de l’Alberta, des États-Unis, de la Suisse et de la France ont d'ores et déjà confirmé leur présence.

Crédit photo : Photo TDLG / ricochetdesign.qc.ca

Pour sa cinquième mouture, la Traversée de la Gaspésie (TDLG) à bottine passe à la vitesse supérieure et offrira maintenant aux participants de rallier les points de départ et d’arrivée de chacune des étapes à la course.

C’est grosso modo l’équivalent d’un demi-marathon par jour et nul besoin de préciser que cette nouvelle option ne sera pas de tout repos. En fait, techniquement, certains participants s’élançaient déjà à travers les contrées gaspésiennes en mode course, mais rien n’était offert officiellement pour eux jusqu’ici. Les autres pourront évidemment continuer de profiter du périple à la marche.

« Nous parcourrons à la marche entre 20 et 25 km par jour toute la semaine et certains participants le faisaient déjà, alors nous avons cru intéressant d’inviter officiellement les amateurs de course à pied à se lancer dans l’aventure cette année », précise Claudine Roy, présidente de l’évènement. Le tout permettra sans doute d’attirer une nouvelle clientèle friande de course à pied en montagne et de défis.

Départ au sud

Cette édition automnale se déroulera cette année du 22 au 29 septembre et gardera le même thème que la TDLG hivernale qui vient tout juste de conclure, soit le « Retour aux sources ». En ce qui concerne le parcours, marcheurs et coureurs démarreront leur périple dans la Baie-des-Chaleurs alors que le départ sera donné à Carleton avec l’ascension des monts Carleton et Saint-Joseph. Ensuite, un parcours en bord de mer et une virée dans l’arrière-pays de Maria sont au programme, avant que le trajet ne se poursuive entre Port-Daniel et l’Anse-à-Beaufils. Le Géoparc de Percé et le village de Val d’Espoir mettront aussi à profit leurs sentiers et, fidèle à la tradition, c’est à Gaspé que se terminera l’aventure avec l’incontournable parc national Forillon. « Nous sommes ravis de s’arrêter à Percé et de pouvoir aller à la rencontre de ses gens, de son histoire. Chose certaine, on vous promet des surprises toute la semaine! », précise Claudine Roy.

Rappelons que plus de 170 randonneurs et une trentaine de bénévoles avaient participé à la TDLG à bottine l’an dernier – un record – et que déjà le tiers des places disponibles ont trouvé preneur. Les inscriptions ont été lancées le 19 mars et des gens du Québec, du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario, de l’Alberta, des États-Unis, de la Suisse et de la France ont d’ores et déjà confirmé leur présence.