La plage Haldimand maintenant plus accessible

La plage Haldimand maintenant plus accessible

Le tapis permet de se rendre plus loin sur la plage alors que le fauteuil peut se mouvoir directement dans le sable.

Crédit photo : Photo Le Pharillon – Jean-Philippe Thibault

Devant la demande de certains citoyens, la Ville de Gaspé vient d’acquérir un tapis de plage. Elle avait aussi depuis peu un fauteuil spécialement conçu pour pouvoir se mouvoir dans la neige à Béchervaise, qui permet également de se déplacer sur le sable à Haldimand.

Si les personnes à mobilité réduite pouvaient déjà se déplacer sur les trottoirs de bois adjacents à la plage, s’approcher de l’eau devenait un exercice quasi insurmontable. Ces dernières pourront maintenant se rendre jusqu’à mi-plage environ directement sur le tapis, installé tout juste à l’entrée de l’aire surveillée par les sauveteurs, derrière la cantine. Non pas sans un peu d’huile de bras, les utilisateurs pourront ensuite se faire déplacer un peu partout sur la plage avec le fauteuil Hippocampe, qui permet aussi de se baigner.

Pour l’instant, un seul tapis et une seule chaise sont disponibles, chacun ayant coûté environ 5 000$, mais le conseil municipal s’est montré ouvert à en acquérir davantage si la demande et l’utilisation le justifiait.

Pour Gisèle Côté, une résidente de Petit-Cap originaire de Cloridorme, cette acquisition est un pas dans la bonne direction, elle qui se plaisait à aller à la plage avant que sa maladie ne réduise considérablement ses déplacements. « On est en Gaspésie, on a grandi sur le bord de la mer. Ça fait partie de nous autres alors quand on tombe malade et qu’on a déjà fait l’expérience de la plage, c’est pratiquement un deuil à faire. Là on est proche, on peut respirer l’air frais de la mer, c’est tellement le fun! J’attendais ça avec impatience! », lance celle qui avait interpellé le maire de Gaspé directement sur Facebook en voyant des photos circuler d’un pareil tapis de plage.

Pour sa part sa part, Daniel Côté reconnaît que du travail reste encore à faire, mais que depuis plusieurs années déjà les nouvelles constructions se veulent plus inclusives et que le paramètre des personnes à mobilité réduite est maintenant plus que jamais pris en considération à la Ville. « On avance, on progresse. Il n’y peut-être rien de parfait au niveau de l’accessibilité, mais on fait des efforts de plus en plus grands pour faciliter l’intégration des personnes handicapées et à mobilité réduite sur le territoire de Gaspé », conclut-il.

À noter en terminant que les gens qui veulent utiliser le fauteuil Hippocampe doivent contacter le sauveteur sur place.