Philippe Falardeau, porte-parole des Percéides

Philippe Falardeau, porte-parole des Percéides

Pour sa première présence au Festival Les Percéides

Le Festival international de cinéma et d’art de Percé a frappé un grand coup en mettant la main sur Philippe Falardeau à titre de porte-parole et invité d’honneur de l’événement.

Le réalisateur s’est notamment fait connaître avec son docufiction La moitié gauche du frigo (2000), avec Paul Ahmarani en ingénieur factice au chômage, mais a été propulsé à un autre niveau avec son bien connu Monsieur Lazhar (2011). Son long-métrage a été distribué dans une cinquantaine de pays et a hérité d’une trentaine de prix de par le monde, de Hong Kong à Hambourg, en passant par Rotterdam, Sydney et Toronto. La production a même reçu une nomination aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Cette touchante histoire d’un Algérien s’improvisant enseignant au primaire lui a d’ailleurs ouvert les portes du cinéma américain, signant quelques années plus tard The Good Lie (2014) avec Reese Witherspoon. Plus récemment, il a réalisé Chuck (initialement intitulé The Bleeder), avec Liev Schreiber dans la peau de Chuck Wepner, devenu célèbre pour avoir affronté le champion Mohamed Ali en 1975 et pour avoir inspiré à Sylvester Stallone le personnage de Rocky.

Les cinéphiles seront heureux d’apprendre que dans le cadre de cette 9e édition des Percéides, Philippe Falardeau présentera ce film lancé en grande première à la prestigieuse Mostra de Venise l’an dernier.

Falardeau, enseignant

Pour sa première présence au Festival Les Percéides, le réalisateur présentera à Percé une classe de cinéma d’auteur portant sur son long métrage Monsieur Lazhar, qui a notamment obtenu le prix du meilleur film canadien au Toronto International Film Festival. Adapté de la pièce de théâtre de l’auteure québécoise Évelyne de la Chenelière, le film suit le parcours de Bashir Lazhar (interprété par Mohamed Fellag), un immigrant algérien vivant à Montréal embauché comme enseignant dans une école primaire afin de remplacer sa prédécesseure s’étant enlevé la vie. Durant cette classe de maître, Philippe Falardeau parlera de son travail de création, de scénariste et de réalisateur, présentera des séquences d’images inédites du film tournées lors des auditions et s’entretiendra avec le public du festival. Une occasion en or à saisir et à ne pas manquer pour tout bon cinéphile ou tout bon cinéaste de la Gaspésie. Rappelons que le Festival se déroulera sur le site de la Vielle Usine de l’Anse-à-Beaufils du 23 au 27 août.