Une note de 88% pour le CISSS

Une note de 88% pour le CISSS

Crédit photo : Photo Le Pharillon – Jean-Philippe Thibault

Bonne nouvelle pour le CISSS de la Gaspésie qui a obtenu une note globale de 88,3% pour sa première certification d’agrément, à la suite de la fusion des établissements de la région.

Ce résultat atteste grosso modo que le Centre intégré de santé et de services sociaux atteint de hautes normes quant à la qualité et la sécurité de ses services, répondant du coup aux exigences d’Agrément Canada, un tiers indépendant qui utilise des normes fondées sur les pratiques utilisées et validées par des organismes similaires à travers le monde. Cette attestation est obligatoire pour pouvoir offrir des soins de santé et de services sociaux.

Seize différents emplacements ont donc été évalués sur le territoire gaspésien lors d’une visite qui s’est tenue du 10 au 15 septembre. Cette visite s’est déroulée après deux ans d’existence du CISSS au cours desquelles l’organisation a évidemment dû relever de nombreux défis professionnels, logistiques, budgétaires et humains. Mais la tâche semble avoir été réussie, Agrément Canada soulignant dans son rapport que « tenant compte de l’ampleur des activités à réaliser, nous constatons que le projet de transformation du CISSS de la Gaspésie est un succès. »

À noter que les normes relatives aux soins, à la gouvernance, au leadership et à la gestion des médicaments ont été évaluées, mais que les normes relatives aux services sociaux (programmes jeunesse, réadaptation et santé mentale par exemple) seront l’objet d’une prochaine évaluation.

D’autres défis à venir

L’obtention de cet agrément n’est pas une finalité et fait partie d’un processus continu. Une autre visite aura lieu dans 4 ans pour faire le suivi. D’ici là, le CISSS pourra plancher sur différentes points à améliorer, dont le recrutement et la rétention de personnel. L’établissement doit également travailler sur la mise en commun et le partage des bonnes pratiques locales tout en œuvrant à créer une véritable culture de la sécurité.

« On a des plans d’action pour améliorer ce qui est non conforme et d’autres plans d’action pour maintenir nos acquis. Agrément Canada s’inscrit dans notre démarche d’amélioration continue et on doit s’en servir pour s’assurer que nous avons les meilleures pratiques possibles », explique Geneviève Cloutier, la porte-parole du CISSS de la Gaspésie.

Agrément Canada souligne également en terminant deux exemples de programmes dignes de mention avec Faisons équipe contre le cancer et Ensemble on s’occupe de notre monde. Un sommaire du rapport est disponible ici alors que la version complète peut être consultée à cet endroit.