Juan Sebastian Larobina lance son 4e album

Juan Sebastian Larobina lance son 4e album

Plus de 200 personnes ont contribué à la campagne de sociofinancement ayant permis de créer ce 4e album intitulé Alas, ramas y raices.

Crédit photo : Le Pharillon – Jean-Philippe Thibault

Rien de mieux que le début des festivités du FMBM pour faire coïncider le lancement du nouvel album du Latino-Gaspésien le plus connu de la péninsule.

Juan Sebastian Larobina a profité d’une journée ensoleillée et bondée à la plage de Haldimand pour présenter deux pièces de ce 4e opus, intitulé Alas, ramas y raices (Ailes, branches et racines). L’achèvement de cet album n’a cependant pas été une sinécure, nécessitant pas moins de quatre années de travail et une campagne de sociofinancement auquel plus de 200 personnes ont contribué. Mais le résultat satisfait celui qui est né en Argentine, a grandi au Mexique et qui poursuit son bonhomme de chemin entre Montréal et Gaspé à bord de son coloré minibus. « Ç’a été beaucoup d’efforts et j’en suis bien fier. C’est le fun que ce soit communautaire et que les gens participent à la création. Je n’aurais jamais pu faire un album sans eux. Ça me donne confiance en l’être humain parce qu’à mon avis on est dans une période de temps très décevante au niveau de l’humanité », analyse le musicien, qui indique parler notamment de guerre, des réfugiés syriens et des catastrophes naturelles dans son album.

Suite au décès de son père argentin, Juan Sebastian Larobina a écrit quelques pièces plus intimes, mais aussi des chansons poétiques avec des sujets toujours collés sur l’actualité. « C’est très réflexif et introspectif […] J’ai décidé de m’éloigner du son latino-gaspésien qui s’apparentait au folklore pour aller vers un son plus moderne et sans frontière », explique l’artiste.

Collaborations

Entre 2013 et 2016, le Latino-Gaspésien s’est entouré de plusieurs musiciens et du réalisateur Yves Desrosiers, qui a accompagné moult artistes, dont Bia, Jean Leloup et Daniel Bélanger. Père de deux enfants, Juan Sebastian a également collaboré avec sa fille de 16 ans sur une des pièces. « Ma fille Luan chante sur la pièce Arbol (arbre), une balade planante sur l’identité et les racines. C’est émouvant de chanter avec ma fille qui depuis qu’elle est toute petite participe à ma musique. »

À noter que l’album est disponible sur le site web de l’artiste exclusivement. Un lancement officiel se fera à Montréal prochainement avec les musiciens qui y ont collaboré. Ce 4e album a aussi été mis sur pied grâce à une bourse du Conseil des arts et des lettres du Québec pour la recherche et la création.