Jean-Marie Fallu tire sa révérence du Magazine Gaspésie

Jean-Marie Fallu tire sa révérence du Magazine Gaspésie

Au total, Jean-Marie Fallu aura été rédacteur en chef du Magazine Gaspésie pendant 26 ans.

Crédit photo : Photo Gracieuseté

(Collaboration spéciale Dominique Fortier) – Après 14 années passées à la tête du Magazine Gaspésie, de 2004 à 2018, Jean-Marie Fallu tire sa révérence.

Si on y ajoute les périodes de 1981 à 1989 et de 1992 à 1993, l’historien aura été rédacteur en chef de la publication pendant 26 ans; un record. En plus de tout ce temps à agir aux premières loges du trimestriel, il a aussi accumulé en parallèle 38 ans d’expérience à titre de collaborateur.

Il se rappelle avoir commencé à écrire des textes en 1980 alors que la publication s’intitulait encore La revue d’histoire de la Gaspésie. Cette dernière a fait place à La revue d’histoire et des traditions populaires de la Gaspésie, puis à La revue Gaspésie, avant de porter le nom qu’on lui connaît aujourd’hui.

Plusieurs apports

Jean-Marie Fallu a occupé le poste de rédacteur en chef sur une base contractuelle jusqu’à ce que le Musée de la Gaspésie prenne la décision de jumeler cette tâche avec celle de responsable des communications, sous un seul et même emploi. « J’aurais bien voulu poursuivre, mais ayant un statut de contractuel, la décision revenait au Musée de prendre la direction qu’il souhaitait », résume-t-il.

Quoiqu’il en soit, les dernières années ont été fastes pour celui qui est particulièrement fier d’avoir mis en place les dossiers thématiques, édition après édition, et qui ont perduré pendant 14 ans. « Chaque magazine portait sur un sujet particulier qui me permettait en tant qu’historien de faire une mise à jour de ce qu’il y avait de nouveau sur le thème et par le fait même, de mettre à jour nos lecteurs dont 30 % sont de l’extérieur de la Gaspésie. »

Parmi les sujets abordés au fil des ans, mentionnons la politique, la littérature, les autochtones, la Gaspésie au féminin, le transport et les photographes gaspésiens. Le tout se concluant avec le dernier numéro signé tout récemment et qui a pour thème les phares. Un point d’orgue à une carrière fertile.

« Il y avait aussi un texte synthèse que je rédigeais sur chaque sujet et qui servait beaucoup pour les gens des médias et les écoles. C’est devenu un outil de référence. Et contrairement à d’autres publications, les gens conservent les éditions du Magazine Gaspésie. Ça devient une pièce de collection et d’archives puisque plusieurs photos fournies provenaient directement des albums de famille de nos collaborateurs. »

Causeries et collaborateurs

Par ailleurs, le passage de Jean-Marie Fallu au Magazine Gaspésie aura été ponctué de plusieurs causeries autour de chacun des numéros. Cette initiative a été déployée dans toutes les MRC de la région, ce qui a contribué à mousser la popularité de la publication, selon (le maintenant ex) rédacteur en chef. « Nous profitions aussi de l’occasion pour remettre des certificats de reconnaissance aux personnes qui avaient marqué les sujets traités. Ça apportait beaucoup pour le sentiment d’appartenance gaspésien. Ç’a aussi permis au Musée d’assumer son caractère régional, ce qu’il ne pouvait pas faire avec ses expositions. »

L’historien tenait aussi à souligner que le succès du Magazine Gaspésie repose en grande partie sur les collaborateurs qui ont offert des textes au fil des ans. « Je pense notamment à Yvan Landry de Cap-Chat, à mon ami Mario de Sainte-Anne-des-Monts et l’ancien directeur du Musée, Sébastien Lévesque. Et j’en passe. Quant à moi, je continuerai de collaborer au Magazine selon les sujets qui y seront traités. »

Pour la suite des choses, Jean-Marie Fallu entend profiter de ce surplus de temps libres pour compléter des projets d’écriture. Dans ses cartons, la publication d’un livre sur l’histoire de Percé qui devrait être lancé en 2019. « Vous n’avez pas fini d’entendre parler de moi », conclut-il en riant.

Quelques chiffres

– De 1980 à 2018, Jean-Marie Fallu a publié 196 textes dans 71 numéros du Magazine Gaspésie;

– Au fil de ses 43 ans de carrière, il a été l’auteur ayant publié le plus grand nombre d’articles;

– Au cours de son dernier mandat de 14 ans comme rédacteur en chef,  il a contribué à la parution de 44 numéros, regroupant près de 400 textes provenant de collaborateurs;

– Son apport concerne principalement le développement de dossiers thématiques, les lancements et causeries partout sur le territoire et la remise de certificats de reconnaissance.