Gaétan Lelièvre prend du mieux et reprend du service

Gaétan Lelièvre prend du mieux et reprend du service

Gaétan `Lelièvre devrait faire son retour à l'Assemblée nationale à la fin du mois d'octobre.

Crédit photo : Photo Le Pharillon – Jean-Philippe Thibault

Après quelques semaines de repos pour des raisons de santé, Gaétan Lelièvre est de retour au boulot.

Profitant d’une semaine de congé à l’Assemblée nationale, le député de Gaspé se retrempe graduellement dans ses dossiers tout en multipliant les rencontres avec les médias, histoire de faire le point sur sa situation avant de remettre les pieds à Québec plus tard à la fin du mois.

Rappelons que Gaétan Lelièvre avait été victime d’un malaise le 15 septembre dernier, s’effondrant à la suite d’un point de presse. Les médecins lui avaient alors recommandé de prendre un peu de repos. Le principal intéressé avait cessé toute activité reliée à ses fonctions pendant une semaine, avant de faire une rentrée progressive uniquement dans sa circonscription les deux semaines suivantes. En octobre 2014, il avait également été hospitalisé pour un léger malaise cardiaque. De son propre aveu, Gaétan Lelièvre se sent maintenant mieux.

« Ce qui s’est probablement passé, c’est que depuis que j’ai eu mon petit problème il y a 3 ans, ils m’ont donné un médicament qui ralentit et régularise le rythme cardiaque. Je me sentais un peu moins en forme dans les jours précédents, j’avais une fatigue naturelle et le soleil plombait cette journée-là. Tout ça mêlé ensemble et le fait que je suis en période d’ajustement de médicaments ont fait que j’ai eu mon malaise », analyse-t-il.

Avenir politique

Évidemment, la question que tous se posent maintenant que le député a repris du galon, c’est de savoir s’il réintégrera finalement les rangs du Parti québécois. Gaétan Lelièvre indique avoir parlé au chef Jean-François Lisée il y a une dizaine de jours à peine. Ce dernier a déjà signifié à quelques reprises qu’il était prêt à reprendre le député de Gaspé dans son équipe si aucune autre allégation d’apparence de conflit d’intérêt ne faisait surface. « On a mis les cartes sur la table de part et d’autre et les conditions que j’aimerais avoir si jamais j’y retourne. On devrait se reparler cette semaine là-dessus », précise Gaétan Lelièvre, sans trop vouloir s’avancer sur ce dossier. Un point de presse pourrait cependant être tenu dès la semaine prochaine pour clarifier la situation, soit quelques jours avant son retour à l’Assemblée nationale. Reste à voir s’il fera sa rentrée comme député péquiste ou indépendant.

Remaniement

Philippe Couillard a procédé ce matin à un remaniement ministériel. Gaétan Lelièvre remarque que malgré tout ce brouhaha, les ministères les plus onéreux conservent chacun leur ministre attitré. Il indique que les 75% du budget qui englobent la santé et l’éducation resteront aux mains de Gaétan Barrette, Sébastien Proulx et Hélène David. Les 29 autres ministres devront se partager le 25% des enveloppes restantes.

Bien que les régions aient refait surface sur la place publique dans les derniers mois, Gaétan Lelièvre s’interroge également sur la réelle volonté du gouvernement à ce chapitre, se demandant si le dossier n’est pas seulement mis de l’avant en raison des élections provinciales qui arrivent à grands pas.

Quoiqu’il en soit, parmi les changements dignes d’intérêt localement, notons le remplacement de Sébastien Proulx par Pierre Moreau à titre de ministre responsable de la Gaspésie. Gaétan Lelièvre voit cette substitution d’un bon œil. « C’est la bonne nouvelle qui transcende tout ça. C’est un excellent échange quant à moi. Je suis capable de reconnaître les compétences du ministre Proulx à l’Éducation, mais comme responsable de la région en tout respect pour lui, c’est quelqu’un qui a été très absent et très effacé. L’arrivée du ministre Moreau pour moi va être un élément positif. C’est quelqu’un que je respecte énormément, qui a de grandes compétences et une grande détermination. Habituellement avec lui on a l’heure juste et on le voit régulièrement dans la région. On se connait depuis quelques années et on a développé une bonne façon de travailler alors avec ça je crois qu’on peut faire un bon bout de chemin. »

Le député a également d’autres plans en tête pour son retour dans la sphère publique. Il espère mettre de l’avant plusieurs dossiers comme ceux des hydrocarbures, de l’industrie des croisières et du quai de Percé, notamment.