La Fondation du CSSS dépasse le cap du 1M $

La Fondation du CSSS dépasse le cap du 1M $

L'AGA s'est tenue mercredi et indiquait que tout près de 407 000 $ seront disponibles pour l’acquisition d’équipements de santé.

Crédit photo : Photo Fondation CSSS Côte-de-Gaspé/S. Bourdages

La Fondation du CSSS de La Côte-de-Gaspé est devenue millionnaire lors de sa dernière année d’activités.

Le bilan de l’assemblée générale annuelle, qui vient tout juste d’être dévoilé, indique que les efforts soutenus des donateurs ont permis d’amasser un actif net atteignant 1,1 million de dollars. De cette somme, tout près de 407 000 $ seront disponibles pour l’acquisition d’équipements de santé. L’ensemble des contributions a permis de constituer un Fonds de dotation global d’environ 695 000 $ (cette somme constitue la sécurité et l’avenir de la Fondation, car seul l’usufruit peut en être utilisé).

Selon la directrice Sophie Fortier, ce montant est le reflet d’une vision d’avenir de nombreux et généreux donateurs qui ont choisi de laisser en héritage les outils pour permettre d’améliorer les services de santé sur le territoire de La Côte-de-Gaspé. « Nous souhaitons encourager les gens à s’engager dans un fonds de dotation. Cela assure le maintien de nos actifs et une capacité d’action pour notre communauté », explique-t-elle.

Réalisations concrètes

Rappelons que depuis avril dernier, le conseil d’administration de la Fondation a notamment : octroyé des fonds pour l’acquisition de poupées thérapeutiques utilisées auprès de certains résidents du Centre d’hébergement Mgr. Ross; appuyé l’achat d’un lit d’examen et de traitement pour la Clinique de la Douleur; soutenu l’achat de couvertures chauffantes pour le confort des patients traités dans le nouveau service d’hémodialyse de Gaspé.

« Ce sont-là de modestes contributions afin de soutenir le travail du personnel du centre hospitalier. On souhaite démontrer de plus en plus à nos donateurs et à toute la population la pertinence de ces octrois, et le rôle de soutien important qu’il est possible de jouer grâce aux sommes d’argent qui sont confiées à l’organisme », conclut Sophie Fortier.