Entente sur le prix de la crevette

Entente sur le prix de la crevette

Les stocks du golfe ont diminué de 50% dans les 10 dernières années en raison notamment du réchauffement des eaux et du retour de poissons de fond comme le sébaste.

Le bras de fer qui perdurait depuis 7 semaines entre les pêcheurs de crevettes et les propriétaires des usines de transformation s’est finalement conclu hier.

Les deux parties ont convenu que les prix au débarquement seraient de 1,19$ pour une livre de grosses crevettes, de 0,99$ pour la moyenne et 0,85$ pour la petite. Les employés des usines de transformation de Rivière-au-Renard et de L’Anse-au-Griffon pourront donc retourner au travail sous peu, eux qui attendaient impatiemment la conclusion de cette impasse alors que la pêche était permise depuis le 1er avril. Les crevettiers devaient partir en mer dès hier soir. L’an dernier, les pêcheurs avaient obtenu un prix record alors que les crevettes étaient payées 1,50$ pour la grosse et 1,00$ pour la petite. La moyenne s’échangeait à 1,20$. Cette année, les captures autorisées pour les crevettiers du golfe du Saint-Laurent sont cependant en diminution de 11,5%. Il faut dire que les stocks du golfe ont diminué de 50% dans les 10 dernières années en raison notamment du réchauffement des eaux et du retour de poissons de fond comme le sébaste. La biomasse de crevettes nordiques a chuté de 30% seulement entre 2015 et 2016. Bien que la saison vienne tout juste de démarrer, il faudra garder en tête ces chiffres pour les négociations de la prochaine année.