Décès du chef Armel Béland

Décès du chef Armel Béland

Le renommé chef Armel Béland est décédé le 2 décembre dernier au CLSC de Grande-Vallée à l'âge de 91 ans et 8 mois.

Crédit photo : Photo Gracieuseté

Bien connu pour avoir travaillé longtemps à Fort-Prével, le chef Armel Béland est décédé le 2 décembre dernier au CLSC de Grande-Vallée à l’âge de 91 ans et 8 mois.

M. Béland a débuté sa carrière dans les chantiers, à l’instar de son père et de ses frères, puis dans quelques hôtels de la région avant de s’établir à Fort-Prével en 1952, où il a régné sur les cuisines jusqu’en 1992, malgré un premier départ à la retraite en 1985. Il y a œuvré comme chef durant les saisons touristiques et comme professeur affilié à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) de 1969 à 1985. Il a aussi donné des formations dans de nombreux hôtels de toutes les régions du Québec, formant ainsi des centaines de cuisiniers québécois.

Plat signature

C’est lors d’un séjour en France en 1972 où il a pu échanger avec d’autres grands chefs – dont les célèbres frères Troisgros et Paul Bocuse – qu’Armel Béland a découvert la bouillabaisse marseillaise. Il l’adaptera ensuite en utilisant les poissons gaspésiens afin d’en faire son plat signature, la célèbre bouillabaisse aux poissons frais de Gaspé qui a fait la renommée de Fort-Prével. Il perfectionnera aussi sa recette de saumon fumé à l’érable et au rhum qui l’occupera jusqu’à la fin de sa vie active avec la création de son entreprise, Les fumoirs Béland et Fils.

Reconnu par ses pairs comme un précurseur de la fine gastronomie gaspésienne, il a reçu deux médailles d’or du Grand salon culinaire de la province de Québec et de nombreux prix et hommages pour sa contribution à l’essor touristique de la région. C’est donc une page de l’histoire de la Gaspésie qui se tourne avec le départ de ce grand nom de la gastronomie régionale et québécoise.

Les funérailles du chef Armel Béland auront lieu ce samedi 9 décembre à 11 h à l’église de Grande-Vallée.