La CSN-GÎM organise un forum régional sur les transports

Dominique Fortier snm.redaction@tc.tc Publié le 13 octobre 2015

Les transports autant aériens que terrestres ont considérablement diminués au cours des dernières années en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Thibault

La CSN-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine veut réunir l'ensemble des élus de la Gaspésie, les groupes citoyens ainsi que les entreprises œuvrant dans le transport à un forum visant à trouver des solutions aux problèmes actuels.

Le président du syndicat, Jacques Mimeault croit qu'il est temps de réunir les élus locaux et les députés provinciaux et fédéraux autour d'une même table pour discuter de solutions à long terme au niveau du transport.

Il faut être capable de déposer un mémoire étoffé avant qu'Orléans Express repasse devant la Commission des Transports

Jacques Mimeault

« Avec la disparition de la Conférence régionale des élus, la concertation st plus difficile mais les problèmes en transport sont présents plus que jamais. Qu'il s'agisse de la réduction des services d'Orléans Express ou des prix des billets d'avion, il est temps que la région se réunisse pour parler d'une même voix. »

Pour Jacques Mimeault, l'idéal serait que le forum se tienne le plus tôt possible. « Il faut être capable de déposer un mémoire étoffé avant qu'Orléans Express repasse devant la Commission des Transports. La région doit cibler ses priorités et mettre de l'avant des solutions pour qu'on puisse porter un message clair. »

Par la même occasion, Jacques Mimeault invite les différents transporteurs comme Air Canada, VIA Rail, Pascan et Orléans Express à participer à ce forum afin de présenter leur vision à long terme de leur offre de services.

Pour le président du syndicat, il y a clairement des problèmes urgents à régler. « Les Îles-de-la-Madeleine sont isolés par leur position géographique. Il faut que le transport aérien soit accessible et abordable. Il y a clairement quelque chose qui cloche lorsqu'on tente d'organiser une réunion syndicale et qu'on s'aperçoit qu'il en coûterait moins cher de s'envoler aux Bermudes que dans notre propre région. »

La CSN-GÎM organise un forum régional sur les transports

Dominique Fortier snm.redaction@tc.tc Publié le 13 octobre 2015

Les transports autant aériens que terrestres ont considérablement diminués au cours des dernières années en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Thibault


La CSN-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine veut réunir l'ensemble des élus de la Gaspésie, les groupes citoyens ainsi que les entreprises œuvrant dans le transport à un forum visant à trouver des solutions aux problèmes actuels.

Le président du syndicat, Jacques Mimeault croit qu'il est temps de réunir les élus locaux et les députés provinciaux et fédéraux autour d'une même table pour discuter de solutions à long terme au niveau du transport.

Il faut être capable de déposer un mémoire étoffé avant qu'Orléans Express repasse devant la Commission des Transports

Jacques Mimeault

« Avec la disparition de la Conférence régionale des élus, la concertation st plus difficile mais les problèmes en transport sont présents plus que jamais. Qu'il s'agisse de la réduction des services d'Orléans Express ou des prix des billets d'avion, il est temps que la région se réunisse pour parler d'une même voix. »

Pour Jacques Mimeault, l'idéal serait que le forum se tienne le plus tôt possible. « Il faut être capable de déposer un mémoire étoffé avant qu'Orléans Express repasse devant la Commission des Transports. La région doit cibler ses priorités et mettre de l'avant des solutions pour qu'on puisse porter un message clair. »

Par la même occasion, Jacques Mimeault invite les différents transporteurs comme Air Canada, VIA Rail, Pascan et Orléans Express à participer à ce forum afin de présenter leur vision à long terme de leur offre de services.

Pour le président du syndicat, il y a clairement des problèmes urgents à régler. « Les Îles-de-la-Madeleine sont isolés par leur position géographique. Il faut que le transport aérien soit accessible et abordable. Il y a clairement quelque chose qui cloche lorsqu'on tente d'organiser une réunion syndicale et qu'on s'aperçoit qu'il en coûterait moins cher de s'envoler aux Bermudes que dans notre propre région. »