Jean-François Lisée ouvert à l'idée de reprendre Gaétan Lelièvre


Publié le 17 mai 2017

Jean-François Lisée en compagnie de Gaétan Lelièvre lors d'une visite du chef péquiste en mars dernier.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Thibault

Questionné sur le sujet, Jean-François Lisée a indiqué ce matin lors d'un point de presse ne pas fermer la porte à un éventuel retour de Gaétan Lelièvre au sein du caucus péquiste.

Mais pas avant d'être certain que la possibilité de voir une enquête éthique ou déontologique, de l'UPAC ou quelque autre autorité compétente, ne soit complètement écartée. Pour l'instant, le chef ignore s'il y a matière à enquête. Ou si les informations ont été étudiées et si elles ont mené à conclure qu'il n'y avait pas matière à porter des accusations.

« Ce n'est pas de notre ressort. Mais nous leur laissons le temps de nous dire est-ce qu'ils veulent faire des enquêtes, est-ce qu'ils veulent l'interviewer, est-ce qu'ils veulent aller plus loin? […] S'il n'y a pas d'enquête après un certain nombre de mois, on pourra constater que l'exclusion pendant un certain nombre de mois aura été la sanction pour les fautes qui ont été admises et pour lesquelles il a exprimé des regrets. » Jean-François Lisée rappelle cependant qu'il n'y a rien qui indique qu'une compagnie ait pu obtenir un avantage à aucun moment. Le chef réaffirme la gravité d'une suspension d'un caucus – pour une durée indéterminée – et se montre conscient de tout ce qu'implique la présentation d'excuses publiques, de la reconnaissance de certains torts et de l'importance du geste dans une carrière politique, mais « à partir du moment où il admet son erreur, présente ses excuses, a une sanction, s'il n'y a pas d'autres suites, oui, on va évoquer la possibilité de son retour. Quand? Je ne le sais pas. »

Questionné à savoir s'il pourrait considérer un tel retour au sein du PQ, Gaétan Lelièvre n'exclut pas cette éventualité, mais laisse pour le moment le temps faire son œuvre. « Jusqu'à ce que j'aie un message officiel du parti, je continue de siéger comme indépendant  et je vais faire le mieux possible avec les moyens que j'aurai. Je vais mettre tous les efforts et l'énergie pour continuer à défendre mes dossiers et mon monde. »