Le navire affrété par Ciment McInnis présentement inspecté à Gaspé


Publié le 17 mai 2017

Le navire long de 140 mètres et pouvant recevoir 14 tonnes de ciment.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Thibault

Le NACC Québec a accosté au quai de Sandy Beach ce matin pour être inspecté et recevoir l'aval de Transports Canada en vue de procéder aux futures livraisons maritimes de Ciment McInnis.

Le navire long de 140 mètres et pouvant recevoir 14 000 tonnes de ciment est sous pavillon de l'île de Malte et doit obtenir son drapeau du Canada avant de pouvoir œuvrer sur les eaux du Saint-Laurent, être chargé à Port-Daniel et ensuite se diriger principalement aux terminaux de Ciment McInnis à Sainte-Catherine sur la Rive-Sud de Montréal et Oshawa, en Ontario. Le port d'attache du NACC Québec sera Gaspé.

« Ça peut prendre quelques jours pour l'inspection finale et pour que Transports Canada fasse le changement de drapeau. C'est un processus qui ne peut pas se faire ailleurs et qui doit se terminer au pays », explique Maryse Tremblay, la directrice des communications du cimentier.  

Construit en 2011, le navire affrété pour 5 ans a dû être reconverti aux besoins de Ciment McInnis. Le chargement pourra se fera par le haut, de manière complètement hermétique, et la matière sera répartie équitablement à l'intérieur des cales pour s'assurer de ne créer aucun déséquilibre de poids. « C'est extrêmement rare dans l'industrie les bateaux de type vraquier qui transportent le ciment avec leur propre système de chargement et de rechargement. C'est un système performant et intéressant parce que le navire n'a pas à se déplacer pendant tout le chargement. C'est extrêmement pratique », renchérit Maryse Tremblay. 

À Port-Daniel, le four est en marche et la cimenterie devrait produire d'ici deux semaines. Des tests de certification auront ensuite lieu pour s'assurer que la matière est conforme aux exigences du marché et de l'industrie. Le premier chargement commercial devrait avoir lieu quelque part cet été.