L'ex-maire de Gaspé François Roussy également arrêté par l'UPAC

Publié le 17 mars 2016

L'UPAC a confirmé que l'ex-maire de Gaspé, François Roussy, fait partie des sept personnes qui ont été arrêtées par l'UPAC ce matin.

L'UPAC n'a pas confirmé les informations, mais a convoqué une conférence de presse pour 11 h.  Au total, 13 chefs d'accusation auraient été portés.

Pour le moment, la Ville de Gaspé et le maire Daniel Côté ont indiqué qu'ils ne feront aucune déclaration concernant les arrestations effectuées ce matin par l’UPAC avant le point de presse. « Avant de réagir, il est nécessaire d’avoir l’information en main, ce que le point de presse de l’UPAC nous permettra normalement d’avoir », indiquait-on par écrit dans un courriel envoyé aux différents médias.

Appelé à commenter la situation, le premier ministre Couillard a indiqué que l'UPAC « fait son travail en toute indépendance [...] c'est bon qu'elle le fasse. Maintenant ce seront les tribunaux qui auront à agir en toute indépendance », rappelant que sur le financement politique, le contexte est totalement différent de nos jours, selon lui, avec la création de l'UPAC, la commission Charbonneau et l'abaissement de la limite du financement politique à 100$.

M. Couillard s'est gardé de tout commentaire sur ces arrestations, qui ont été effectuées le même jour que le dépot du budget provincial, se limitant a salué l'indépendance du processus.

Rappelons que François Roussy a déjà été un temps l'attaché politique de Gaétan Lelièvre, actuel député de Gaspé pour le Parti Québécois.

En manchette

Des puces électroniques pour suivre vos matières résiduelles

Collaboration Jean-Philippe Thibault - Depuis le 22 août, les équipes de la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie sont à pied d'œuvre pour installer 25 000 puces électroniques sur les bacs de déchets, de matières recyclables et de matières organiques de la MRC du Rocher-Percé.

L'ex-maire de Gaspé François Roussy également arrêté par l'UPAC

Publié le 17 mars 2016

L'UPAC a confirmé que l'ex-maire de Gaspé, François Roussy, fait partie des sept personnes qui ont été arrêtées par l'UPAC ce matin.

L'UPAC n'a pas confirmé les informations, mais a convoqué une conférence de presse pour 11 h.  Au total, 13 chefs d'accusation auraient été portés.

Pour le moment, la Ville de Gaspé et le maire Daniel Côté ont indiqué qu'ils ne feront aucune déclaration concernant les arrestations effectuées ce matin par l’UPAC avant le point de presse. « Avant de réagir, il est nécessaire d’avoir l’information en main, ce que le point de presse de l’UPAC nous permettra normalement d’avoir », indiquait-on par écrit dans un courriel envoyé aux différents médias.

Appelé à commenter la situation, le premier ministre Couillard a indiqué que l'UPAC « fait son travail en toute indépendance [...] c'est bon qu'elle le fasse. Maintenant ce seront les tribunaux qui auront à agir en toute indépendance », rappelant que sur le financement politique, le contexte est totalement différent de nos jours, selon lui, avec la création de l'UPAC, la commission Charbonneau et l'abaissement de la limite du financement politique à 100$.

M. Couillard s'est gardé de tout commentaire sur ces arrestations, qui ont été effectuées le même jour que le dépot du budget provincial, se limitant a salué l'indépendance du processus.

Rappelons que François Roussy a déjà été un temps l'attaché politique de Gaétan Lelièvre, actuel député de Gaspé pour le Parti Québécois.