Acquisition de la barre de sable de Barachois pour sa protection

Acquisition de la barre de sable de Barachois pour sa protection

Les amateurs de bar rayé pourront toujours allés y pêcher malgré l'acquisition pour sa protection.

Crédit photo : Photo Conservation de la nature du Canada

L’organisme de bienfaisance Conservation de la nature du Canada (CNC) vient d’acquérir la propriété qui se situe sur la barre de sable et dans la lagune qui sépare le barachois de Malbaie du golfe du Saint-Laurent, dans la localité de Barachois, près de Percé.

L’organisation en a fait l’annonce aujourd’hui et indique que ce site fréquenté autant par les habitants de la région que par les touristes demeurera accessible, tout en ayant ses richesses protégées à perpétuité. Elle a déboursé 275 000$ pour mettre la main sur la propriété de 37 hectares qui appartenait jusqu’ici à des intérêts privés. Le tout vient s’ajouter aux 164 ha déjà protégés par CNC dans l’ensemble du barachois de Malbaie.

En 2016, Conservation de la nature du Canada avait notamment acquis quatre autres terrains faisant 60 hectares à Bridgeville et Barachois, pour une somme de 180 000$. Les mesures de protection peuvent comprendre une série de d’actions concrètes en s’assurant par exemple qu’aucune construction ne se fasse sur les propriétés et qu’aucune infrastructure ne vienne nuire au milieu naturel.

Rappelons que le barachois de Malbaie et sa barre de sable sont reconnus comme une zone importante pour la conservation des oiseaux, où plus de 200 espèces ont été observées. Il s’agit d’un territoire de nidification et d’alimentation pour le râle jaune, une espèce jugée dans un état préoccupant, et abrite le bruant de Nelson, une espèce susceptible d’être bientôt désignée menacée ou vulnérable.

La pêche au bar toujours permise

En raison de ses paysages et de sa position stratégique dans les eaux du Saint-Laurent, la propriété est très fréquentée pour la randonnée pédestre, l’observation d’oiseaux, le vélo ou la pêche sportive, notamment. D’ailleurs, le barachois de Malbaie est reconnu par les amateurs comme l’un des meilleurs sites de pêche au bar rayé du Québec.

Le nouvel acquéreur tient à ce que sa propriété demeure accessible au public pour la tenue de toutes ces activités. Toutefois, afin d’éviter une dégradation trop importante de ce milieu naturel et le dérangement de la faune, un plan de gestion de la propriété sera établi puis mis en œuvre pour encadrer les activités pouvant avoir un impact négatif sur ces milieux fragiles. « Celles-ci seront identifiées en concertation avec les représentants des différents usagers du barachois de Malbaie, de même qu’avec la municipalité de Percé, et auront comme but de préserver la qualité du site à long terme », précise CNC via communiqué.

Milieu essentiel

La barre de sable du barachois de Malbaie est composée de dunes, de plages et d’une bande de forêts côtières. Elle agit comme une importante barrière de protection derrière laquelle se trouvent des milieux humides d’une grande diversité. Ce site constitue une aire d’alimentation pour le saumon atlantique, qui remonte les eaux saumâtres du barachois pour frayer plus en amont dans la rivière Malbaie. L’anguille d’Amérique, une espèce menacée et le bar rayé, une espèce préoccupante, parcourent également la portion aquatique de la propriété pour s’alimenter dans la riche lagune du barachois.